6 lieux à visiter dans le Cantal (en croquis)


Situé en Auvergne, le département du Cantal est un lieu de vacances idéal si vous souhaitez vous ressourcer loin de l'agitation de la ville. En effet, se trouvant en moyenne montagne, sur massif volcanique du Cantal, les activités en pleine nature y sont nombreuses. 

Je suis très heureuse d'y avoir séjourné cet été et d'avoir pu découvrir la beauté de ces paysages. J'ai été agréablement surprise !
Malheureusement lors de mes vacances là-bas, la météo s'est avéré un peu capricieuse et je n'ai pas pu me rendre partout où je l'aurais souhaité, réaliser les randonnées de mon choix, ni même accéder à tous les points de vue.

C'est pourquoi, cet article est loin d'être exhaustif pour la simple et bonne raison qu'il reste encore bien des lieux à découvrir. Je l'espère sincèrement : ce sera pour une autre fois. En attendant un second article qui viendra compléter les informations données ci-dessous, voici 6 lieux à découvrir dans le Cantal. Le tout, illustré par différents croquis réalisés sur place, pendant mon séjour.



Intérêt n°1 : Gorges de la Jordanne


Je vous recommande chaudement de découvrir ce sentier de découverte, magnifiquement aménagé avec différentes structures de bois (le croquis tout en haut de cet article représente d'ailleurs une grande arche que l'on traverse là-bas). Un joli moyen de découvrir sur deux kilomètres les Gorges de la Jordanne qui ont été creusés par l'eau sur des anciennes terres volcaniques. Comptez 4€ par personne adulte pour pouvoir entrer sur le site (Pour un enfant de 4 à 14 ans : 1,50 € l'entrée).

Tout le long de votre parcours, des bornes sont disposées pour permettre aux curieux d'en apprendre plus sur la faune et la flore du coin. Sauriez-vous reconnaitre les empruntes du renard, de la loutre, etc... Reconnaitrez-vous les différents arbres ? Une manière ludique d'en apprendre davantage sur la nature.

S'il faut compter environ 2h de marche pour parcourir les Gorges de la Jordanne (aller-retour), vous pouvez aussi prolonger la balade en vous arrêtant à diverses reprises : des tables de pique-niques sont disposés à quelques endroits. Ou vous pouvez simplement vous poser près de l'eau. A titre personnel, mes pauses croquis ont fait durer plus longtemps cette jolie marche et j'y aurais finalement passé l'après-midi. 

Prévoyez d'être bien chaussé, car bien que le parcours ne présente pas de difficulté majeure (il est adapté à des enfants prêts à marcher plusieurs heures, mais attention pas aux poussettes), le chemin reste au milieu de la nature et peut être boueux en cas de pluie. 

A cause des intempéries de l'hiver 2020, la cascade de Liadouze n'était pas accessible lorsque j'y étais, le sentier ayant été trop endommagé. Pour autant, je n'ai aucun regret et serais très heureuse d'y retourner pour découvrir la fin des gorges.

Vous l'aurez compris, j'ai eu un réel coup de cœur pour ce joli endroit.


Intérêt n°2 : Château et Cascade du Saihlant


Non loin de Saint-Flour, se trouve le château de Saihlant. Racheté par un architecte américain spécialisé dans la restauration de monuments historiques, cet édifice est stupéfiant, tant le travail de restauration est important et qualitatif. Un joyau du patrimoine et qui vient mettre en valeur le savoir-faire auvergnate.
Bien que le prix de l'entrée et la visite du château semble un peu élevé (12€ par personne), le guide qui nous a accompagné, a su nous passionner et nous faire découvrir l'histoire du lieu et les différentes surprises du château... Car oui, vous y découvrirez des passages secrets, ce qui a le don de surprendre les enfants... et les plus grands ! 

Cela n'était pas possible, mais j'aurais aimé pouvoir m'arrêter pendant la visite et tenter de réaliser un ou deux croquis des pièces intérieures, tant elles étaient joliment aménagées avec du mobilier d'époque.
 
Initialement, cette visite n'était pas au prévue. Je suis presque heureuse que la pluie ait gâché le programme initial, car je ne pensais pas que le lieu puisse être aussi riche. 
Quitte à être dans le coin, n'oubliez pas de vous garer en bas du village pour découvrir la cascade de Saihlant, qui est accessible à 500m du parking. Le croquis du château que je vous présente ci-dessous est d'ailleurs réalisé depuis le parking.


Intérêt n°3 : Cascade des Veyrines


Très facilement accessible, la cascade des Veyrines se trouve non loin de la route D679, entre Marcenat et Allanche et mérite le détour. Un parking est disponible et il vous suffit ensuite de marcher 5 minutes pour découvrir cette jolie chute d'eau. Prenez le temps de profiter du lieu. C'est ressourçant et reposant.

Je n'ai pu résister à l'envie d'immortaliser ce joli lieu sur mon carnet de croquis.
Un petit défi en soit, car je suis moins à l'aise avec les dessins mettant en avant de la nature (et encore moins une cascade !), sans éléments architecturaux. En venant dans le Cantal, je savais que je ne serais pas dans ma zone de confort. J'avais hâte de me lancer de nouveaux défis. Il n'y a qu'en s'exerçant qu'on progresse et en grande amoureuse de la nature, je veux pouvoir dessiner tous mes voyages, qu'ils soient en ville ou ailleurs.

Intérêt n°4 : Château du Val depuis le Relais Valcastel


Au nord du département, à la frontière avec la Corrèze et le Puy-Dôme, le château du Val est aujourd'hui entouré par un lac artificiel, qui à son sens, le magnifie encore plus. Allez jeter un coup d'œil dans la cour de cet édifice, qui est accessible gratuitement (l'intérieur se visite également). La météo n'était pas de notre côté malheureusement et je ne me suis pas attardée sur les lieux, mais les différentes structures que j'ai pu apercevoir qui me laissent penser que de multitudes activités sont disponibles lorsque les journées sont plus chaudes : baignades, balade en bateau, etc... 

Je remercie au passage les serveurs du restaurant le Relais Valcastel, qui m'ont laissé m'installer à la table de mon choix sur leur terrasse, pour que je puisse profiter de la vue sur le château. J'ai ainsi pu réaliser ce croquis du château, tout en dégustant une bonne crêpe au caramel au beurre salé. 

Intérêt n°5 : Cascade de Muratel


Je l'ignorais avant de préparer mon séjour dans le Cantal, mais ce département possède un grand nombre de cascades ! Je n'en ai vu qu'un petit nombre encore, mais lors de mes recherches, j'ai été surprise de découvrir qu'il y en avait autant. Mais ce n'est pas dérangeant, loin de là. C'est loin d'être quelque chose dont on se lasse.

Je ne crois pas que la Cascade de Muratel soit la plus connue, mais je l'ai trouvé pleine de charme. Un peu loin de tout, j'ai autant aimé les chemins empruntés pour y aller que la tranquillité des lieux sur place. Une fois garé, il ne vous faudra pas marcher bien longtemps (même pas 5 minutes), pour découvrir les chutes d'eau.

Le dessin qui suit ne lui rend pas vraiment hommage, mais je vous recommande sincèrement ce joli coin du Cantal. Pour un simple arrêt ou un pique-nique.

Intérêt n°6 : Château d'Alleuze




On termine cet article avec les ruines du château d'Alleuze, qui sont accessibles très rapidement. Un petit parking (places limitées) est mis à disposition des aventuriers, prêts à emprunter un petit chemin escarpé pendant une dizaine de minutes. De là-haut, vous pourrez profiter d'une vue à 360 degrés sur la Truyère et les forêts alentours. 
Depuis le parking, vous pouvez également grimper près d'une croix, qui vous offrira un autre point de vue sur les ruines, un peu plus en hauteur. C'est de là, que j'ai réalisé ces deux croquis avec deux techniques différentes : le premier aux crayons de couleurs avec un amas de couleurs, le second de manière plus traditionnelle, avec un simple feutre noir. Avez-vous une préférence ?




Merci d'avoir lu jusqu'ici. Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à la partager autour de vous, tout comme sur Pinterest !




Faire les fonds de carnets

Bien que j'ai adoré vous raconter l'itinéraire de mon roadtrip en Normandie le mois dernier, je reviens aujourd'hui avec un article plus classique. Pour l'occasion, j'ai scanné différents croquis. Il y aura donc un peu de tout : De l'été 2020 à des illustrations plus récentes (semaine dernière).

Sur la route du retour de mes vacances en Normandie, j'ai fais une petite escale à Saintes, en Charentes Maritimes. J'ai vécu les six premières années de ma vie dans cette ville et bien que mes souvenirs restent flous, j'apprécie cette région que je trouve très belle (il faudrait que je la redécouvre maintenant que je suis grande). Cette fois-ci, il n'a pas été question que d'une nuit étape. La chambre de l'hôtel Brit Hotel Bleu Nuit offrait une jolie vue sur le bâtiment avec l'inscription "Banque de France" (mais pas sûre que ce ne soit encore une banque), que j'ai immortalisé sur mon carnet. La Pizza Nova, à deux pas de l'hôtel, a été testé et approuvé.

Dessiner des péniches a été un de mes passe-temps favoris lors de mes pauses déjeuners, lorsque je travaillais sur Ramonville. Située non loin du canal du midi, il n'était pas bien compliqué de s'y rendre. Il était même très agréable de longer le cours d'eau pour se changer les idées, après une matinée de travail. Ayant quitté cette entreprise il y a peu, mes croquis de péniches se feront plus rares, mais je suis très enthousiaste des nouvelles opportunités qui s'offrent à moi. Je vous partagerais mes nouvelles aventures, car je compte bien mettre en avant nos territoires (que ce soit avec du graphisme, ou des illustrations)


La région autour du lac de Salagou (Hérault) m'émerveille. Je m'y sens bien et ces terres rouges me font voyager. J'ai dû m'y rendre trois fois déjà et je sais qu'il me reste encore des choses à découvrir. J'aimerais randonner autour de ce lac et revoir les ruines de Celles, village abandonné au bord de l'eau.

Quand je m'y rendrais à nouveau, je retournerais dormir à La Palombe, à Octon. La déconnexion y est totale (j'avais même du mal à capter internet là-bas. Mais le cadre est si agréable et dépaysant...). De vous à moi, le restaurant collé à l'hôtel vaut vraiment le détour. Je dirais même que c'est une des meilleurs adresses que j'ai pu tester jusqu'à aujourd'hui. Vous savez parfois des connaisseurs parlent "d'explosions de saveurs" dans la bouche lorsqu'ils goûtent un plat... C'est exactement ce qui s'est passé lorsque j'y ai mangé !

Lors de ce week-end, l'an dernier, un petit détour sur la route du retour m'a permis de découvrir le Cirque de Navacelles, qui était sur ma To do list depuis un petit moment déjà. Cette planète regorge de jolis paysages... ♥
Je suis fan des croquis réalisés aux crayons de couleurs. Je ne citerais que Caroline Peron ou Agnès Decourchelle en exemple, mais je pourrais passer de longues minutes à regarder ce type d'illustrations. Je ne m'y essaye que peu, car je suis rarement satisfaite du résultat (et pourtant, je sais que c'est en pratiquant que je m'améliorerais). Ci-dessus, un test lors d'un séjour à Castillon en Couserans, en Ariège.




Avec Alan Cloiseau et et Héloise Bar, nous nous sommes retrouvés au château d’eau de Saint-Cyprien sur les bords de Garonne (Toulouse), début mai, pour réaliser une petite séance croquis de 40 min, pendant notre pause déjeuner. J’adore vivre ce genre de moment, où nous sommes plusieurs, réunis autour d’un même sujet que chacun représente avec sa patte et son style. C’était quelque chose que je faisais régulièrement avec mes copines d’internat, mais les occasions se font beaucoup plus rares aujourd’hui.

La semaine dernière, nous avons été plusieurs à nous retrouver chez Lola pour une séance de modèle vivant. La dernière fois que je m'étais prêtée à l’exercice, j’étais étudiante. Comme je m'y attendais ce fut un sacré challenge. Les premiers dessins furent hésitants, voir loupés. De 2 min, 5 min et 10 min... Les pauses furent de plus en plus longues et peu à peu les croquis furent plus justes. Il reste encore pas mal de travail et j'aurais plaisir à renouveler l'expérience, mais en attendant, je vous partage quelques croquis de cette séance.






Roadtrip en Normandie en croquis

On se retrouve aujourd'hui avec des croquis que j'ai pu réaliser durant mes vacances en Normandie.

Je ne sais pas comment vous organisez vos vacances, mais pour ma part, les blogs voyages m'inspirent énormément et j'aimerais à mon tour, vous partager l'itinéraire qui a été le mien (approximativement, puisque j'ai pu rester plus longtemps dans certaines villes citées plus bas). Dans la mesure où réaliser un croquis demande plus de temps que prendre une photo, je ne pourrais pas illustrer toutes les visites suggérées dans cet article. Mais j'espère que cette approche originale saura vous séduire et vous donner envie de découvrir cette partie de la France.


JOUR 1 : Etretat



Célèbre pour sa proximité avec les falaises de l'Aval et de l'Amont, on commence ce road-trip avec la petite ville d'Etretat au bord de mer, qui vous donnera accès à de jolies points de vue. J'ai aimé marcher le long des falaises (ça donne envie de réaliser le GR® 223 qui parcourent toutes les côtes normandes...), tout en écoutant la mer se jeter contre les parois rocheuses.

Je ne peux que vous recommander le magnifique jardin d’Etretat (croquis tout en haut de l'article). Vous y trouverez une succession d'œuvres d’arts, dont les “gouttes de pluie” (par Samuel Salcedo)  au milieu de la végétation, qui vous enchanteront et vous feront oublier les tracas de la vie quotidienne. Pour résumer : De la poésie artistique et végétale, qui bénéficie d’un beau point de vue sur la mer et la falaise d'Aval. Cela vaut le détour et vous pourrez assurément y faire de très belles photos (et pourquoi pas des dessins, si comme moi, vous aimez immortaliser vos vacances sur un carnet de croquis) !

Si vous possédez de plus de temps, je vous conseille également de passer une journée au Havre. J'avais peur de trouver la ville particulièrement laide, mais curieusement cette dernière s'est avérée moins "moche" qu'imaginée. Je ne pourrais pas dire qu'elle était jolie, mais je vous conseillerais de vous y rendre pour vous faire votre propre avis. Le centre-ville reste agréable et vous trouverez différentes œuvres d'art qui égayeront vos balades. L'Église Saint-Joseph du Havre est vraiment originale et c'est sans conteste, la visite que je vous recommanderais, si vous passez là-bas.


JOUR 2 : Route entre Etretat et Caen

En quittant la Seine-Maritime vers le Calvados, vous passerez le pont de Normandie, qui comme moi, vous surprendra peut-être car sa montée y est plus abrupte qu'à l'accoutumé. 

Initialement, j'ignorais si je m'arrêterais à Honfleur, mais en traversant le centre-ville avec mon véhicule, j'ai compris qu'à de toute évidence, l'arrêt en valait la peine. Assise au niveau du Vieux Bassin de Honfleur, il était fort agréable de faire une pause déjeuner (en mangeant un rougail saucisse, ahaha #974 ) et de dessiner le joli centre-ville.

Si la pluie n'était pas été venue gâcher ma visite, j'aurais certainement adoré rester des heures à Deauville pour dessiner les jolies maisons qui s'y trouve. L'architecture de cette ville m'a totalement séduite. A défaut, je suis restée à l'abri dans la voiture, pour immortaliser la jolie gare de Trouville-Deauville, qui à elle-seule vaut le coup d'œil. 

Je crois qu'un séjour de plusieurs jours n'aurait pas été de trop. Si un Office du Tourisme souhaite réaliser une collaboration avec une urbansketcher (moi), pour avoir plusieurs illustrations de la ville ou de la région, je serais plus que ravie de m'entretenir avec lui. (On ne sait jamais si quelqu'un qui connait quelqu'un passe ici et entend mon appel...)


JOUR 3 : Caen

J'ai particulièrement aimé la ville de Caen, où il fait bon de se balader. Beaucoup de choses sont disponibles et ce gratuitement. Bien que je ne dispose pas -hélas- de croquis de tous ces endroits, je vous recommande : l'Abbaye aux Hommes (dessin ci-dessus),  l'Abbaye aux Dames (et son parc), le Château de Caen, le jardin des plantes ou même l'université de Caen (assez atypique, je l'accorde, mais j'ai bien aimé la parcourir)

Bien qu'un peu plus loin du centre-ville, un détour jusqu'à la Colline aux Oiseaux ne vous décevra pas. Cet immense parc de 17 ha est un superbe exemple de réhabilitation, puisqu'il est situé sur une ancienne décharge. Et croyez-moi, il est très bien aménagé : labyrinthe, mini-ferme normande, point de vue, jardins, roseraie...


JOUR 4 : Omaha Beach et son cimetière américain

Parcourir la Normandie, sans découvrir au moins une plage du débarquement, me paraissait impensable. Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, qui fait face à la plage Omaha Beach, où bon nombre de soldats ont donné leurs vies le 6 juin 1944 (et les jours suivants), ne laisse pas indifférent. Je savais avant de m'y rendre que j'y trouverais un grand nombre de croix, en mémoire aux disparus ; mais sur place, j'ai réellement été impressionnée par la grandeur des lieux et l'ambiance qui y règne.

A cause de la crise sanitaire, le musée sur place était fermé, ce qui était bien dommage, tant on a envie d'en savoir plus sur ce qui s'est passé. A défaut, les renseignements complémentaires ont été trouvé le soir-même, dans des reportages et films sur le débarquement (sur internet).

J'ai découvert l'existence du cimetière militaire allemand de La Cambe après mon passage, mais si j'avais pu, j'aurais aimé voir le contraste des croix blanche du cimetière de Colleville-Sur-Mer et les croix noires de La Cambe.


JOUR 5 : Autour de Cherbourg-en-Cotentin

Si à mon goût, la ville de Cherbourg-en-Cotentin ne possède pas de charme particulier (mais j'aurais bien aimé visiter La Cité de la Mer s'il avait été ouvert), il y a plusieurs choses à voir dans le département de la Manche.

Si je ne dois vous recommander qu'une seule chose, ce serait mon coup de cœur : le Château des Ravalet. J'ai adoré son grand parc, son aire de jeu pour enfants (testé et approuvé, mais chut !), sa serre et sa vue sur le château de Ravelet, jolie bâtisse du XVIᵉ siècle.

Le Nez de Jobourg, est un célèbre point de vue sur les falaises les plus hautes de la côte atlantique et attire chaque année un grand nombre de visiteurs. Lorsque je m'y suis rendue, il y avait énormément de vent et je n'ai pas osé m'aventurer sur le chemin de randonnée qui longe la mer. J'ai préférer m'assoir et dessiner la jolie vue qui s'offrait à moi. Ce qui ma foi, reste une bonne activité ! 

En redescendant vers le Sud, arrêtez-vous aux Cabanes de Gouville-sur-Mer (à moins qu'on ne dise "cabines de Gouville"). Ces jolies maisonnettes colorées font face à la Mer et sont très photogéniques. Pour l'anecdote, lorsque je suis arrivée sur les lieux j'ai trouvé une étrange boîte noire dans laquelle était rangé le trésor de l'émission de télévision de la Carte aux Trésors... Sans le savoir, je me trouvais sur les lieux du tournage de l'émission. Vais-je passer à la télévision ? Bien que l'hélicoptère ait survolé la zone (si vous voyez quelqu'un faire coucou, c'est moi !), l'équipe de tournage nous a demandé de libérer les lieux avant l'arrivée des joueurs, donc rien n'est moins sûr. A défaut, j'ai pu apercevoir Cyril Feraud, l'animateur.

JOUR 6 : Mont Saint-Michel

Le roadtrip se termine avec le Mont Michel, deuxième monument de France le plus visité. Un guide sur place nous disait qu'en moyenne, un français s'y rend cinq fois dans sa vie. Personnellement, il s'agissait de ma première visite. C'est donc avec un regard neuf que j'ai parcouru la ville, ses escaliers et son abbaye (suis-je la seule à trouver que le lieu ressemble un peu à Poudlard ? ahaha).

Si j'y retourne un jour, j'aimerais partir avec un guide attesté, pour découvrir le Mont depuis sa baie, tout en ayant une démonstration des sables mouvants qui s'y trouvent (mais en toute sécurité, car accompagné par un expert).

J'ai logé au Mercure Mont-Michel, qui se trouve tout prêt de la navette (gratuite) qui vous mènera jusqu'au pied Mont-Michel. Le design de la chambre était vraiment sympa et les couleurs marine et jaune se mariaient à merveille. Je terminerais donc cet article avec un dessin de cette chambre.


23h de la BD 2021


Comme chaque année, je profite du changement horaire pour participer au 23h de la bande dessinée. Comme son nom l'indique, les participants disposent d'un temps restreint pour réaliser une BD, à partir d'un thème et d'une contrainte donnés.

Vous l'aurez certainement deviné, mais j'ai été dans la continuité de ce qui a été fait lors du Inktober 2020 (avec le folklore français). Le thème s'y prêtait bien et c'était l'occasion de mettre en valeur d'une autre façon la Vouivre, de Franche-Comté. Et l'avantage du dessin numérique : on peut faire des copier-coller, ce qui nous facilite grandement la vie (et fait gagner du temps). De même pour les aplats de couleurs ! 

Au final, je ne sais pas trop si je préfère réaliser ce défi de manière traditionnelle ou depuis la tablette graphique. Avez-vous une préférence ?

Mes participations passées ci-dessous :

En 2020, les 23h de la BD.
En 2019, les 25h de la BD.
En 2018, les 23h de la BD que j'avais réalisé en 24h.
- En 2017, j'ai participé au 24h de la BD, mais n'ai pas été satisfaite du résultat. 
En 2016, les 24h de la BD
En 2015, il s'agissait de ma première participation au 24h de la BD.