Annecy & Chamonix


Les Alpes ! Il y avait bien longtemps qu'elles me faisaient de l’œil et que j'avais envie de les découvrir. 2020 m'aura permis de me rendre plusieurs jours à Annecy et Chamonix. Et j'en reviens plus que ravie ! Les paysages étaient magnifiques (entre le lac d'Annecy et la majesté des montagnes visibles dans les hauteurs Chamonix...). Ça en devenait même difficile de leurs rendre convenablement hommage en dessins. Mais impossible de ne pas essayer. Je ne résiste néanmoins pas en l'envie de vous partager, à la fin de cet article, trois de mes photos favorites, immortalisées durant ce séjour.

Très chères Alpes, j'espère avoir de nouveau l'occasion de te parcourir ! ♥











Comme énoncé plus tôt, je vous partage quelques photos que j'affectionne particulièrement.





Déconfinement créatif


Après le confinement créatif, c'est l'heure du confinement créatif ! Retour progressif au travail et reprise du métro (le masque est à présent obligatoire). Si au départ, les rames s’avéraient être bien moins remplies qu'à l'ordinaire, plus d'un mois après le déconfinement, le trafic a considérablement augmenté. 

C'est aussi l'occasion pour moi de vous partager les derniers croquis réalisés avant la reprise du boulot : un croquis du garage de mon père, des chaussures qui ont tout suite attiré mon attention, un dernier dessin d'intérieur et les retrouvailles avec la Sister
Et de votre côté, comment vivez-vous le déconfinement ? 








500ème promotion de l'école de gendarmerie de Chaumont


Aujourd'hui aurait dû avoir lieu la cérémonie de remise des galons de la 500ème promotion de l'école de gendarmerie de Chaumont (en Haute-Marne). Le plus ancien centre de formation de France accueille depuis 75 ans, un grand nombre de futurs sous-officiers de gendarmerie. J'ai eu l'honneur de réaliser la rondache circulaire de la 500ème promotion, qui avait intégré l'école en octobre dernier.

Suite à la situation sanitaire, les élèves-gendarmes ont dû quitter l'école plus tôt que prévu et ont été muté en urgence un peu partout dans le pays. C'est pourquoi, en cette journée un peu particulière, j'ai une pensée pour les 122 élèves-gendarmes, leurs professeurs et leurs familles qui auraient dû être réunis aujourd'hui pour célébrer la fin de huit mois de formation.

A cette occasion, j'aimerais partager avec vous les différentes étapes de la réalisation de cette illustration. Vous pourrez ainsi constater qu'entre les premières versions et la définitive de nombreux variantes ont été faites.

La rondache se compose :
- de la grenade à 8 branches, symbole de la gendarmerie ;
- de la croix de lorraine, symbole de résistance ;
- des couleurs bleu, blanc et rouge en référence au drapeau tricolore ;
- de l’inscription « De la meute nait la force », slogan de la promotion ;
- d’un loup, emblème de la 5ème compagnie, en train d’hurler, manière par laquelle l’animal communique avec les membres de sa meute. Cette représentation fait écho au slogan de la promotion.


Si les élèves-gendarmes ont dû quitter l'école précipitamment (comme d'autres promotions sur Chaumont ou ailleurs en France), j'espère pour eux que quelque chose pourra être organisé (cérémonie de remise de galons ou autre chose) une fois la crise du Covid-19 terminée.



Confinement créatif



Initialement, je pensais profiter du mois de mars pour réaliser de nouveaux croquis de Toulouse. Avec le coronavirus et le confinement qui en a découlé, ce fut impossible. Et remis à plus tard. Alors, à défaut, mes derniers croquis ont été fait dans la maison de mes parents où je me suis recluse.

Dans la mesure où ce confinement n'est pas prêt de se terminer (à l'heure où j'écris ces lignes, nous devons rester chez nous au moins jusqu'au 11 mai), il est fort probable que je publie un second article sur le même thème. Alors peut-être à bientôt pour un second "confinement créatif". Portez-vous bien en attendant !









23h de la BD 2020



Avec le confinement, les 23h de la BD tombait au bon moment ! Samedi 28 mars, à 13h, le thème et la contrainte de l'édition 2020 ont été révélés. Nous avions ensuite jusqu'au lendemain, 13h pour réaliser une bande dessinée de 24 pages. Dans la mesure où nous perdions une heure cette nuit (changement d'horaire), ça nous laissait 23h !

J'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cette édition. Le thème était inspirant et dans l'ensemble j'ai réussi à avoir le résultat estompé. J'ai juste manqué de temps pour réaliser une meilleure page de couverture et n'ai pas pu reprendre certains dessins que j'aurais voulu améliorer. J'espère que le résultat vous plaira.

Vous trouverez ci-dessous mes participations passées (cliquez sur l'année pour en savoir plus). Les spécificités de ces défis créatifs évoluent selon la période de l'année à laquelle elle se déroulait (journée normale ou passage à l'heure d'été ou d'hiver).

- En 2019, les 25h de la BD.
- En 2018, les 23h de la BD que j'avais réalisé en 24h.
- En 2017, j'ai participé au 24h de la BD, mais n'ai pas été satisfaite du résultat. 
- En 2016, les 24h de la BD
- En 2015, il s'agissait de ma première participation au 24h de la BD.